Au sujet des lustres en cristal

Lustres en cristal, leurs éléments et le mode de montage. Brève histoire, types manufacturés et couleurs des luminaires en cristal.

Lustre en cristal 4074 24HK-669/1S
Les bougies sont l’ancêtre de tous les lustres qui ont remplacé les torches et les lampes à huile.
La bougie était au Moyen-âge la source de lumière artificielle la plus utilisée. Elle était populaire, particulièrement pour son intensité lumineuse relativement stable et pour la sympathique couleur rougeâtre de la lumière.
Dans la mesure où il était techniquement impossible d’augmenter la luminosité de la flamme de la bougie, un plus grand nombre de bougies devait être employé en intérieur. C’est pourquoi divers types de bougeoirs comprenant un nombre plus important de bras ont été développés. Plus tard sont également apparus des lampes de bureau, des lampes sur pied et des lustres comportant de nombreux bras.
Tous les styles historiques se reflètent peut-être dans les aspects graphiques des pièces structurales des lustres. Par exemple, la forme conique des lustres à niveaux multiples provient des lustres hollandais du tournant des 16ème et 17ème siècles. Les pendeloques sont apparues la première fois en Italie à la fin du 16ème siècle et ont été remplacées plus tard, en France, par du cristal taillé.
En 1730 est apparu en Autriche le lustre à pendeloques, appelé lustre Marie-Thérèse, dont les pendeloques en cristal étaient fabriquées en Bohême. A partir de 1724, des lustres entièrement en verre sont fabriqués en Bohême d’après un modèle anglais. Des types similaires ont ensuite commencé à être également fabriqués en Belgique et en Italie.
L’invention de l’ampoule a nettement influencé l’aspect des lustres en cristal.

Un lustre en cristal se compose des éléments suivants:
- chaîne de suspension avec rosette
- corps
- bras
- coupelles et coupes
- pendeloques et chaînettes

Couleurs des lustres en
La couleur de base des parties métalliques d’un lustre est jaune, parfois désignée comme dorée. Il s’agit de laiton laqué poli. La deuxième couleur la plus fréquente est le nickel, parfois désigné comme argentée, ou chromée. Une autre possibilité de couleur dénommée antique correspond à du laiton patiné.
Les pièces en verre sont le plus souvent produites incolores, colorées, émaillées ou à partir de verre doublé.

Montage des lustres
Pour les grands lustres en cristal, il est essentiel de respecter de manière inconditionnelle le schéma de montage, qui fait partie intégrante de chaque luminaire. Le raccordement du lustre au circuit électrique n’est pas compliqué, mais dans le cas des luminaires à nombreux bras, il est précédé d’une préparation plus compliquée – le raccordement de tous les bras au câble principal avec les conducteurs électriques.
Vous devriez laisser cette partie du montage à une entreprise spécialisée, particulièrement au cas où vous voudriez raccorder le lustre à un double interrupteur.
Enfin, avant l’achat d’un lustre, il est important de prendre en compte son poids, qui peut être compris entre 10 et 14 kilos dans le cas d’un lustre en cristal à 12 bras, en fonction de la quantité et du type de pendeloques.